jeudi 14 décembre 2017

218. Le chardon et le tartan

Ma deux-cent-dix-huitième lecture est le premier tome de la saga Outlander de Diana Gabaldon : 




Voici le synopsis : "Au cours d'une promenade sur la lande, elle est attirée par des cérémonies étranges qui se déroulent près d'un menhir. Elle s'en approche et c'est alors que l'incroyable survient : la jeune femme est précipitée deux cents ans en arrière, dans un monde en plein bouleversement ! 1743. L'Ecosse traverse une période troublée. Les Highlanders fomentent un nouveau soulèvement contre l'occupant anglais et préparent la venue de Bonnie Prince Charlie, le prétendant au trône. Plongée dans un monde de violences et d'intrigues politiques qui la dépassent, Claire ne devra compter que sur elle-même pour surmonter les multiples épreuves qui jalonnent ce formidable voyage dans le temps. Elle connaîtra l'aventure et les périls, l'amour et la passion. Jusqu'au moment crucial où il lui faudra choisir entre ce monde palpitant qu'elle aura découvert et le bonheur qu'elle a connu et qui, désormais, lui paraît si lointain..."




J'entends parler de cette saga depuis quelques temps et j'avais très envie de la lire... alors autant vous dire que lorsque ma soeur m'a proposé de me prêter ce livre je le lui ai presque arraché des mains ! Certes, 850 pages ... j'ai eu peur de trouver cela un peu long ... et bien non! Et même tout le contraire ! J'en aurait volontiers lu le double ou le triple!  Heureusement pour moi, la série comporte 12 tomes ... et encore mieux, ma soeur possède déjà le deuxième volume - que je vais donc pouvoir emprunter !
 J'ai adoré ce roman que j'ai dévoré en moins d'une semaine malgré ses plus de 800 pages!
L'ambiance historique et  écossaise a déjà tout me plaire : les paysages des Highlands, les clans, la lutte contre l'armée anglaise, les superstitions et les légendes ...   (et je dois avouer que j'ai envie d'en savoir plus sur l'Ecosse et que je risque fort de me procurer un ou deux livres sur le sujets : ouvrages historiques ou biographie sur le prince Bonnie Stuart, je ne sais pas encore mais je suis en train de regarder pour me faire à moi même un petit cadeau de Noël). 
L'histoire est géniale et, même si certains passages sont assez prévisibles, j'ai dévoré les pages de ce roman avec de plus en plus d'avidité tant j'avais hâte et envie de savoir la suite !
Et puis les personnages sont vraiment attachants - même les méchants ! J'ai particulièrement aimé les deux personnages principaux de ce récit : Claire, une femme courageuse, forte, au caractère bien prononcé et qui n'a pas la langue dans sa poche, qui a la chance d'être infirmière avec de bonnes connaissances en botanique - et ça aide rudement quand on se retrouve plongée deux cents ans en arrière dans un pays  quasiment en guerre. Et Jamie : un highlander au charme fou auquel il est impossible de résister ! 

Bref, un véritable coup de coeur !

A lire absolument. 




mercredi 13 décembre 2017

217. Comment faire son bullet carnet

Ma deux-cent-dix-septième lecture est un livre de Rachel Wilkerson Miller : 


Il s'agit d'un guide pratique expliquant et illustrant la manière de créer et d'agencer un bullet journal. une méthode pas à pas, avec des illustrations, des conseils, des exemples .... et tout un tas de petits trucs pour qui veut se lancer dans l'écriture d'un bujo !


mardi 12 décembre 2017

214 à 216 : Les vieux fourneaux

Mes deux-cent-quatorzième, deux-cent-quinzième et deux-cent-seizième lectures sont les trois premiers tomes d'une bande dessinées de Wilfrid Lupano et Paul Cauuet : 


  
Voici le synospsis du premier tome : "Pierrot, Mimile et Antoine, trois septuagénaires, amis d'enfance, ont bien compris que vieillir est le seul moyen connu de ne pas mourir. Quitte à traîner encore un peu ici-bas, ils sont bien déterminés à le faire avec style : un oeil tourné vers un passé qui fout le camp, l'autre qui scrute un avenir de plus en plus incertain, un pied dans la tombe et la main sur le coeur. Une comédie sociale aux parfums de lutte des classes et de choc des générations, qui commence sur les chapeaux de roues par un road-movie vers la Toscane, au cours duquel Antoine va tenter de montrer qu'il n'y a pas d'âge pour commettre un crime passionnel."

J'ai adoré ces BD. Ces trois vieux bien décidés à ne rien lâcher, à continuer la lutte  syndicale jusqu'au "terrorisme gériatrique", sont vraiment attachants. Au fil des pages on apprend à les connaître, leur passé se dévoile peu à peu. On va de rebondissements en surprises, avec toujours cette touche d'humour, de tendresse et de rébellion qui fait le charme de cette série. 

J'ai hâte de lire le quatrième tome !



lundi 11 décembre 2017

213. Princesse Bari

Ma deux-cent-treizième lecture est un roman coréen de Sok-Yong Hwang : 
 Voici le synopsis : "Princesse Bari conte l’histoire d’une jeune fille, frêle et courageuse, qui fuit la Corée du Nord à la fin des années 1990, se réfugie un moment en Chine avant de traverser l’océan à fond de cale d’un cargo et de débarquer dans un Londres clandestin où se côtoient toutes les langues et religions. A Londres, Bari gagne sa vie comme masseuse, mais elle ne soigne pas seulement les corps, elle console aussi les âmes. Car Bari a hérité de sa grand-mère des dons de voyance qui lui permettent de voyager dans les rêves et de lire les cauchemars dont souffrent les autres. Ce roman habité par l’âme d’une jeune fille affrontant seule, avec confiance et obstination, de terribles épreuves, puise aux sources anciennes du chamanisme coréen : il transfigure une très ancienne légende où une princesse abandonnée va chercher à l’autre bout du monde l’eau de la vie qui permettra aux âmes des morts de connaître enfin l’apaisement."


J'ai beaucoup aimé la première partie, qui se déroule en Corée du Nord et en Chine, et raconte l'enfance de la narratrice. Elle raconte sa famille, le désespoir de ses parents de n'avoir que des filles, les dons chamaniques de sa grand-mère, mais aussi la famine qui s'installe dans un pays, le manque d'humanité d'un système administratif, elle nous laisse entrevoir l'inhumanité des prisons, l'exploitation des plus démunis ... mais elle évoque aussi les petits bonheurs de la vie, l'entraide, l'amour qui peut lier des êtres entre eux...
J'ai nettement moins apprécié la seconde partie qui concerne l'exil en Angleterre. Un exil qui n'a pas été choisi mais imposé et subi. Là, elle nous raconte la brutalité des passeurs, les viols, l'exploitation des émigrants par les trafiquants, la précarité des conditions de vie mais aussi l'amour, la maternité, le deuil, la haine ... Elle évoque toutes les misères du monde qui poussent les gens à l'exil, elle évoque les attentats, la guerre et l'attente d'un être aimé parti à l'autre bout du monde ...
J'ai bien aimé tous les passages où Bari flotte entre deux mondes, revoit les esprits de certains êtres qu'elle a aimés et qui la guident sur le chemin de sa vie, car Bari a les pouvoirs de chaman de sa grand-mère. 

Une lecture qui compte pour le challenge des 12 thèmes et la coupe des 4 maisons. 

mercredi 29 novembre 2017

212. le poids du papillon

Ma deux-cent-douzième lecture est une nouvelle d'Erri de Luca : 


Voici le synopsis : "Quelque part dans les Alpes italiennes, un chamois domine sa harde depuis des années. D’une taille et d’une puissance exceptionnelles, l’animal pressent pourtant que sa dernière saison en tant que roi est arrivée, sa suprématie est désormais menacée par les plus jeunes. En face de lui, un braconnier revenu vivre en haute montagne, ses espoirs en la Révolution déçus, sait lui aussi que le temps joue contre lui. À soixante ans passés, sa dernière ambition de chasseur sera d’abattre le seul animal qui lui ait toujours échappé malgré son extrême agilité d’alpiniste, ce chamois à l’allure majestueuse. Et puis, face à ces deux forces, il y a la délicatesse tragique d’une paire d’ailes, cette « plume ajoutée au poids des ans »."

J'ai vraiment aimé écouter ce récit. Cette nouvelle est un petit bijou. Un texte poétique, doux et profond. Un véritable coup de coeur !


lundi 27 novembre 2017

211. La grotte du dragon

Ma deux-cent-onzième lecture est le deuxième tome des Chroniques du marais qui pue de Paul Stewart et Chris Riddel : 
Voici le synopsis : "Il se passe des choses étranges au Marais qui pue. Des armées de petites cuillers s'entraînent au combat, des escadrons d'armoires volantes sèment la terreur, et les dragons, d'ordinaire si paisibles, kidnappent les magiciens... Jean-Michel et ses amis n'ont aucun doute : c'est l'oeuvre du terrible, de l'horrible, de l'indéfectible docteur Câlinou..."

J'ai retrouvé avec plaisir les personnages du premier tome... notamment la petite cuiller enchantée. Mais aussi l'univers totalement farfelu de ce monde : avec des souris échassières, des trolls mangeurs de betteraves, des elfes messagers et râleurs ...
Dans cet épisode, des couverts enchantés entament un concert qui réveille un dragon, le Baron Cornu organise une fête dans le jardin de son château et le docteur Câlinou n'est pas à court de plan pour réaliser ses sombres et mystérieux projets. 


dimanche 26 novembre 2017

210. Le dernier espoir

Ma deux-cent-dixième lecture est le tome six de "Les signes du destin", le quatrième cycle de "la Guerre des Clans" d'Erin Hunter. 


Voici le synopsis : "Après le Geai et le Lion rugissant la douce colombe apportera-t-elle la paix ?
Le temps presse, les guerriers de la Forêt Sombre s’apprêtent à envahir le territoire du Tonnerre. Pour les vaincre, Œil de Geai doit persuader tous les clans du lac de sceller une ultime alliance. Pierre apprend alors au guérisseur qu’il faudra le secours d’un quatrième chat pour accomplir la prophétie. Mais qui peut être ce dernier élu ?"

Enfin ! J'ai enfin pu emprunter cet ultime tome du cycle 4... et  j'ai donc pu enfin lire l'affrontement entre les Clans et les guerriers de la Forêt Sombre. J'ai enfin pu connaître le rôle de chaque chat, découvrir qui est la quatrième chat de la prophétie ... 
J'ai dévoré ce tome, même si au début j'ai eu un peu de mal à me plonger dans l'histoire et à situer chaque personnage. Pourtant,  j'ai retrouvé avec plaisir Oeil de Geai, le guérisseur aveugle, Pelage de Lion, le guerrier invulnérable et amoureux, Aile de Colombe  qui peut enfin utiliser pleinement ses sens et Feuille de Lis dont les efforts s'avèrent enfin utiles.  Cela suffira-t-il pour vaincre les guerriers de la Forêt Sombre, leur haine, leur soif de vengeance et leur cruauté ? 

Cette lecture compte pour la coupe des 4 maisons et le challenge des couvertures. 

mercredi 22 novembre 2017

209. Harry Potter et l'enfant maudit

    Ma deux-cent-neuvième lecture est le texte de théâtre de J. K. Rowling, J. Thorne et J. Tiffany : 

    Voici le synopsis : "Etre Harry Potter n'a jamais été facile et ne l'est pas davantage depuis qu'il est un employé surmené du ministère de la Magie, marié et père de trois enfants. Tandis que Harry se débat avec un passé qui refuse de le laisser en paix, son plus jeune fils, Albus Severus, doit lutter avec le poids d'un héritage familial dont il n'a jamais voulu. Le destin vient fusionner passé et présent. Père et fils se retrouvent face à une dure vérité : parfois, les ténèbres surviennent des endroits les plus inattendus."

    J'ai été un peu déçue par la lecture de cet ouvrage. L'histoire tourne en rond et ne présente pas grand intérêt - à part mettre en scène les personnages. Toute l'histoire se résume à corriger une erreur commise lors du premier acte, sans que cela nous permettre d'en apprendre vraiment plus sur les personnages : les parents aiment leurs enfants, les amis se soutiennent ... Pas de quoi casser trois pattes à un canard !
E plus, pour une pièce de théâtre, j'ai trouvé nombre d'indications et de didascalies probablement impossibles à mettre en scène. 

PS : cette lecture compte pour la coupe des 4 maisons, le bingo littéraire et le challenge ultime young adult. 

lundi 20 novembre 2017

208. le trône de fer 1

Ma deux-cent-huitième lecture est le premier tome de l'intégral du Trône de fer de George R. R. Martin : 
   Voici le synopsis : "Après avoir tué le monarque dément Aerys II Targaryen, Robert Baratheon est devenu le nouveau souverain du royaume des Sept Couronnes. Tandis qu'en son domaine de Winterfell, son fidèle ami le Duc Edward Stark rend paisiblement la justice. Mais un jour, le roi Robert lui rend visite, porteur de sombres nouvelles : le trône est en péril. Stark, qui s'est toujours tenu éloigné des affaires du pouvoir, doit alors abandonner les terres du Nord pour rejoindre la cour et ses intrigues. L'heure est grave, d'autant qu'au-delà du mur qui protège le royaume depuis des siècles, d'étranges créatures rôdent..."

   Cela faisait quelques temps que j'avais envie de lire cette série et j'ai enfin trouvé le courage de l'entamer. Courage ... Car il y a pas mal de pages pour chaque tome !
   Et je dois dire que j'ai adoré ! Une lecture qui m'a passionnée et que j'ai savouré chapitre par chapitre. Et J'ai vraiment aimé l'alternance des chapitres qui présentent chacun le point de vue d'un personnage. Peu à peu on s'attache à certains personnages (Khal Drogo, la famille Stark ...), on en prend d'autres de plus en plus en horreur, même si certains paraissent se racheter par moment. Et puis cet univers sombre, plein d'intrigues et de complots, d'honneur et de sacrifice. L'histoire est bien construite (même si certains épisodes sont assez prévisibles). Et je dois avouer que j'ai hâte de lire la suite pour savoir ce que vont devenir les personnages (même si cette lecture devra attendre car j'ai beaucoup d'autres livres sur ma PAL)

A lire absolument !

PS : Cette lecture compte pour le bingo littéraire et la coupe des 4 maisons

jeudi 16 novembre 2017

207. L'horizon bleu

Ma deux-cent-septième lecture est un roman de Dorothée Piatek : 

Voici le synopsis : "En 1914, Pierre, jeune instituteur dans le nord de la France, part à la guerre, laissant à sa femme Élisabeth la tâche d'enseigner. Pendant quatre ans, Pierre va être confronté à la terrible condition des soldats, du front, être blessé et fait prisonnier. De son côté, entre solitude, angoisse et privations, Élisabeth va aussi apprendre l'indépendance..."

Un roman jeunesse facile et agréable à lire. La narration alterne les passages consacrés à Pierre et ceux consacrés à Elisabeth, en intégrant les lettres que les deux époux s'échangent. Aux côtés de Pierre, on traverse les 4 années de guerre. Aux côtés d'Elisabeth, on découvre la vie à l'arrière, les restrictions, les réquisitions mais aussi l'essor d'indépendance des femmes qui assument de nouveaux rôles dans la sociétés. 

Un roman à lire pour découvrir la première guerre mondiale. 

mercredi 15 novembre 2017

206. La marraine de guerre

Ma deux-cent-cinquième lecture est un court roman jeunesse de Catherine Cuenca : 
Voici le synopsis : « Chère Marie-Pierre, Hier, mon bataillon est monté à l'assaut. Quelle misère de voir les camarades tomber à la renverse dans le boyau, touchés avant même d'avoir eu le temps d'armer leur fusil ! Il faut sauver sa peau, du moins le plus longtemps possible. Votre pauvre poilu qui vous embrasse très fort, Étienne. »

Il y a quelques jours, c'était le 11 novembre ... L'occasion d'une lecture comme un devoir de mémoire. J'ai choisi un court roman jeunesse parmi les livres exposés au CDI de mon collège. Un récit dont le héros est un jeune poilu qui traverse cette guerre et en découvre toutes les horreurs mais qui conserve un brin d'espoir grâce aux lettres de sa marraine de guerre. Un joli récit sur un sujet bien sombre. 

A lire ... pour se souvenir ou pour découvrir

Cette lecture compte pour le challenge des couvertures, le challenge ultime young adult, le cadavre exquis et la coupe des 4 maisons

mardi 14 novembre 2017

205. La chasse à l'ogre

Ma deux-cent-cinquième lecture est le premier tome de la série "les chroniques du marais qui pue" de P. Stewart et C. Riddell :

Voici le synopsis : "Le marais qui pue, ses montagnes moisies, sa mare odorante, ses souris échassières, ses grenouilles péteuses, ses magiciens, ses elfes, ses dragons... Un monde délirant, un monde de fous. Mais un monde en danger. Seul un super-guerrier peut le sauver. Un certain Jean-Michel Chamourdi, 10 ans, écolier... Jean-Michel Chanourdi n'aurait jamais dû aller promener son chien, jamais dû s'approcher de ce buisson. Car Randalf, le Sage, apprenti magicien, l'a piégée. Désormais, Jean-Michel sera Jean-Mi le Barbare, un super-guerrier. Sa mission : terrasser Engelbert le Gigantesque, l'ogre le plus terrible de tout le Marais qui pue. Ca va faire mal, Très mal..."

Un roman farfelu, loufoque et décalé. Un roman de fantasy qui n'a rien de féérique !

201 à 204: Les carnets de Cerise

Mes deux-cent-et-unième à deux-cent-quatrième lecture sont la saga de bande dessinées de J. Chamblain et de A. Neyret : 

























Voici le synopsis du premier tome : "Il était une fois... Quand j'étais petite, je me suis fait la promesse que si un jour, j'avais un journal intime, il commencerait comme ça. Il était une fois... ben moi, Cerise ! J'ai dix ans et demi et mon rêve, c'est de devenir romancière. Mon truc à moi pour raconter des histoires, c'est d'observer les gens, imaginer leur vie, leurs secrets. On a tous un secret enfoui que l'on ne dit pas, qui fait de nous ce que nous sommes... 
En ce moment, avec les copines, on observe quelqu'un de vraiment mystérieux..."

Cerise est un jeune fille curieuse, avide de résoudre les mystères qu'elle découvre en observant son environnement. C'est ainsi qu'elle découvre un étrange zoo, puis un livre ayant un secret qui changera la vie de quelqu'un, puis une chasse au trésor très personnelle et enfin elle se laisserait entrainer dans une aventure plus personnelle encore ! Mais parfois elle est tellement prise par ses enquêtes qu'elle en oublie ses amies et sa famille ... elle va devoir apprendre à se montrer moins égoïste !

J'ai adoré ces albums : ils sont BEAUX : le dessin est tendre, l'univers a l'enchantement de l'enfance, et les histoires sont douces, attendrissantes et bien menées ! Bref, chaque album est un petit bijou !

A lire absolument !

lundi 13 novembre 2017

200. La forêt des captifs

Ma deux-centième lecture est un roman de Pierre Bottero : 
Voici le synopsis : "Dans le premier tome de cette nouvelle trilogie, Ewilan a gagné en maturité. Après avoir été retenue prisonnière de l'Institution, un bâtiment dans lequel des chercheurs dévoyés testent les facultés extrasensorielles de cobayes humains dans un but de domination totale, et torturée par la Sentinelle félonne Eléa Ril' Morienval, qui en a pris la tête, Ewilan parvient à s'échapper grâce à l'aide de ses amis. Ayant récupéré avec difficulté ses forces physiques et mentales, elle part secourir les enfants demeurés prisonniers et aide à faire la lumière sur les affreux crimes commis par un étrange tueur en série, mi-homme, mi-insecte."

Si le début m'a laissée un peu perplexe, je suis vite entrée dans l'histoire que j'ai littéralement dévorée.
La digne suite de "La quête d'Ewilan"  et un bon début pour cette trilogie que j'ai ha^te de poursuivre. 

Cette lecture compte pour le challenge des couvertures et la coupe de s4 maisons !

dimanche 12 novembre 2017

199. Culottées 2

Ma cent-quatre-vingt-dix-neuvième lecture est la BD de Pénélope Bagieu : 


Voici le synopsis : "Suite et fin de ce diptyque qui propose le portrait de quinze femmes d'origines et d'époques diverses, qui bravèrent les normes sociales de leur temps : Sonita, la rappeuse afghane, Nellie, journaliste d'investigation au XIXe siècle, Cheryl, athlète marathonienne, etc."

Tout aussi bien que le premier tome, ce second volume m'a passionnée ! Et je l'ai dévoré en une demie-journée. mon seul regret ... n'être pas en mesure de mémoriser toutes les informations qui m'ont intéressée ! Donc, un véritable coup de coeur. 

samedi 11 novembre 2017

198. Artémis Fowl

Ma cent-quatre-vingt-dix-huitième lecture est un roman de Eion Colfer : 

voici le synopsis : "Un nouveau héros est né. Il a douze ans, est le dernier rejeton d'une dynastie de voleurs irlandais. Il vit dans un château, auprès de sa mère dont l'esprit a flanché lors de la disparition de son mari. La fortune des Fowl est au plus mal. Mais Artemis est un petit génie escorté d'un serviteur tout dévoué et doté d'une force peu commune. Voilà des atouts de poids pour faire aboutir un projet fou, qui ne pouvait germer que dans la tête d'un enfant : s'emparer de l'or des fées…"

J'ai emprunté ce roman audio un peu par hasard et si le début m'a u peu déroutée, j'ai vraiment aimé cette lecture et son côté farfelu ! 
Etrangement, ce n'est pas au héros que l'on s'attache : c'est un anti-héros peu sympathique mais à son adversaire, une fée peu expérimentée qui a tendance à désobéir aux ordres !
L'intrigue est assez légère et cousue de fils blancs, mais le côté loufoque de certains épisodes met du sel à la narration. 
Cela dit, j'ai bien envie de lire la suite de cette saga !

A lire assis au pied d'un chêne !

Cette lecture compte pour le challenge des couvertures et la coupe des 4 maisons. 

jeudi 9 novembre 2017

197. Riquet à la houppe

Ma cent-quatre-vingt-septième lecture est un roman audio d'Amélie Nothomb : 
Il s'agit d'une réécriture du conte sous forme de Roman.
Si Trémière est exceptionnellement belle et si Déodat est incroyablement laid, il sont tous les deux les souffre-douleur de leurs camarades d'école.  Comme Trémière s'adonne sans mesure à la contemplation on la croit stupide. Déodat est lui un génie qui décide devenir ornithologue. Si Déodat a énormément de succès auprès des femmes, il n'est jamais tombé amoureux. Si Trémière plait peu aux hommes, son premier flirt s'est terminé en terrible chagrin d'amour. Ces deux-là sont fait pour se rencontrer. 

Un joli roman. Comme toujours j'aime la plume d'Amélie Nothomb, j'aime les prénoms des personnages et j'aime la douceur de la narration. 

Cette lecture compte pour le challenge des couverture et la coupe des 4 maisons. 

mercredi 8 novembre 2017

196. Max et les poissons

Ma cent-quatre-vingt-seizième lecture est un roman jeunesse de Sophie Adriansen : 

Voici le synopsis : "Max a un poisson rouge ! C’est sa récompense : à l’école, il a reçu un prix d’excellence. Max a aussi une étoile jaune sur la poitrine. Il la trouve jolie, mais ses camarades se moquent de lui et disent qu’elle sent mauvais. Il ne comprend pas pourquoi. Comme il ne comprend pas cette histoire de « rafle » dont parlent ses parents. Ils disent qu’elle aura lieu demain, mais c’est impossible : demain, c’est son anniversaire ! Il sait déjà que sa sœur lui a fait un cadre en pâte à sel et il espère que ses parents lui offriront un second poisson…"

A lire au bord d'une rivière ou en mangeant des cerises. 

Un petit roman jeunesse tout en douceur qui aborde pourtant des sujets très graves : la discrimination et la déportation. Mais ces sujets sont abordés à hauteur d'enfants, ils sont plus esquissés par petites touches car Max a du mal à en comprendre la gravité...
Un joli roman doux-amer. 

Cette lecture compte pour le challenge des couvertures, le bingo littéraire et la coupe des 4 maisons !

lundi 6 novembre 2017

195. La page blanche

Ma cent-quatre-vingt-quinzième lecture est une BD de Bagieu et de Boulet : 


Voici le synopsis : "Une jeune femme reprend ses esprits sur un banc sans se rappeler ni de son nom ni de ce qu’elle fait là. Menant l’enquête tant bien que mal, elle tente de recouvrer la mémoire et de retrouver son identité. Mais que va-t-elle découvrir ? Un passé romanesque fait de drames et de romances ou l’existence banale d’une femme ordinaire ? Et dans ce cas, saura-t-elle devenir quelqu’un après avoir été quelconque ?"

C'est la bibliothécaire qui m'a conseillé cet album et, encore une fois, j'ai adoré
J'ai dévoré cet album et j'ai souvent éclaté de rire !
Une histoire tendre avec juste ce qu'il faut de folie farfelue, un personnage attachant, un mystère à résoudre et un joli coup de crayon.  Bref ... un coup de coeur

A lire absolument !

dimanche 5 novembre 2017

194. Cadavre exquis

Ma cent-quatre-vingt-quatorzième lecture est une BD de Pénélope Bagieu : 


Voici le synopsis : "Zoé a un boulot pas drôle : elle est hôtesse d'accueil dans les salons — de l'automobile ou du fromage — et doit faire bonne figure, debout toute la journée avec des chaussures qui font mal aux pieds. Le jour où elle rencontre Thomas Rocher, écrivain à succès, la vie semble enfin lui sourire. Mais pourquoi Thomas ne sort-il jamais de son grand appartement parisien ? L'amour peut-il vivre en huis clos ? Et quel est dans cette histoire le rôle d'Agathe, la belle, froide et machiavélique éditrice de l'écrivain ?"


C'est la bibliothécaire qui m'a conseillé cette lecture ... et wahou ! J'ai adoré. Tout d'abord un univers livresque a tout me plaire : un écrivain, une éditrice, un manuscrit ...  Ensuite, le côté huis-clos ne fait que mettre en évidence les traits de caractères des personnages.  
Bref : j'ai aimé tout autant l'histoire, les personnages et le graphisme (et le titre). Un vrai coup de coeur ! Que j'ai dévoré d'un trait !


samedi 4 novembre 2017

187 à 193 : les 7 vies de l'épervier

Mes cent-quatre-vingt-septième à cent-quatre-vingt-treizième lectures sont les 7 tomes de la saga en bande-dessinée de Cothias et Juillard : 

Voici le synopsis du premier tome : "Au plus fort de l'hiver, par les bois et par les neiges, une jeune femme s'enfuit. Elle est enceinte, elle est à bout de forces. Et quand elle accouche d'une vie, elle y perd la sienne.
Au même instant, une reine met bas : un dauphin vient au monde...
Dix ans plus tard, Ariane de Troïl et le futur Louis XIII sont liés par ces naissances simultanées. Comme leurs destinées sont tissées par la trame de ce récit où rôdent des personnages étranges : l'épervier, insaisissable et mystérieux, une étonnante vieille femme aveugle et des oiseaux rapaces qui tournoient dans le ciel...
Aventure et histoire : où commence la fiction ? Où s'arrête la réalité ?"







































































J'ai bien aimé cette saga même si je n'ai pas apprécié le principe de base : les 7 éperviers appartenant aux maitres des oiseaux. Les personnages sont intéressants et certains sont attachants.
Cette saga donne de cette époque une vision sombre et bien triste : entre les intrigues de pouvoirs et la brutalité des petits seigneurs et de leurs hommes, chaque espoir qui se profile dans cette histoire est bien vite piétiné !


mercredi 1 novembre 2017

186. Le récit de Gilgamesh

Ma cent-quatre-vingt-sixième lecture est un récit adapté par J. Cassabois : 
Voici le synopsis : "Gilgamesh est un demi-dieu et le roi d'Uruk, une antique cité mésopotamienne. Puissant mais cruel, il est puni par les dieux qui décident de lui faire goûter à l'humanité, en semant dans son coeur la graine de l'amitié... Première épopée du monde, ce texte, fondateur de notre patrimoine, propose une réflexion sur l'amitié, la vie et la mort. Avec toutes les ressources d'Oeuvres et thèmes : des repères sur le contexte et les genres, un questionnaire pour chaque texte, avec des " petites leçons " sur les notions en jeu, des textes échos, pour construire une culture littéraire, s reproductions d'oeuvres patrimoniales de l'histoire des arts."

J'avais ce livre depuis longtemps dans ma PAL, et voilà, l'envie m'a prise de le lire. Et j'ai bien aimé. L'homme doit apprendre à se satisfaire de sa condition de mortel et vivre sa vie le mieux possible. 
Un message universel pour le plus ancien récit de l'humanité. 

Cette lecture compte pour le challenge des couvertures, le bingo littéraire de l'automne et la coupe des 4 maisons ! 

mardi 31 octobre 2017

185 . Tromper la mort

Ma cent-quatre-vingt-cinquième lecture est un roman policier de Maryse Rivière : 
Voici le synopsis : "Pas assez d'eau pour noyer un homme, pas assez de bois pour le pendre, pas assez de terre pour l'enterrer... Rattrapé par l'âpreté de l'Irlande, le libraire de Montmartre pourra-t-il échapper à son destin ? Traqué par les polices française et irlandaise, son spectre se fond dans les tourbières, se confond aux brumes, se morfond dans les pubs... Ombres et lumières des légendes celtiques, mystères de l'âme irlandaise, au coeur de l'action policière..."

Je dois avouer que j'ai choisi ce livre pour son titre qui correspondait à un item d'un challenge littéraire. Il a beau être primé, cela ne l'a pas rendu passionnant. Je n'ai pas vraiment pu m'attacher aux personnages ni vraiment m'intéresser à l'intrigue cousue de fil blanc mais j'ai aimé l'ambiance irlandaise, j'ai aussi apprécié les références littéraires évoquées par le tueur. 

Cette lecture compte pour le challenge des couvertures, le bingo littéraire de l'automne et la coupe des 4 maisons. 

184. Quatre nouvelles réalistes sur l'argent

Ma cent-quatre-vingt-troisième lecture est un recueil de nouvelles réaliste  : 
Voici le synopsis : "Entre 1830 et 1884, le rapport des hommes à l'argent bascule. De la généreuse insouciance de Mimi Pinson aux calculs mesquins des bourgeois fin de siècle, que s'est-il passé? Quatre écrivains majeurs du XIXe siècle éclairent de leur lucidité parfois féroce l'évolution d'une société soumise au règne de l'argent."

Il y a là :
 _ une nouvelle de Prosper Mérimée : "Une partie de Trictrac"  où il est question d'argent et d'honneur mais aussi de souvenirs, d'amour et de remords ...
_ une nouvelle d'Alfred de Musset : "Mimi Pinson" où il est questions d'amour, d'argent, de charité, des grisettes parisienne et de désinvolture ...
_ une nouvelle de Villiers de L'Isle-Adam : "Virginie et Paul" où il est questions d'argent, de bonheur et d'espoir...
_ deux nouvelles de Guy de Maupassant : "La dot" ( que j'avais déjà lue) où il est question d'argent, de mariage et d'une trop grande confiance ; et "Un million" où il est question d'argent (évidemment), d'héritage, de bonheur conjugal ...

Si Maupassant reste une valeur sûre : le style est impeccable, la chute est bien amenée et je ne me lasserait pas de lire ses nouvelles !  Pour le reste du recueil, je n'ai pas été très convaincue. Certaines nouvelles présentent des longueurs (ce qui est un comble pour des nouvelles !) tandis que d'autres sont d'un cynisme grinçant !

Cette lecture compte pour le challenge des couvertures, le bingo littéraire de l'automne et la coupe des 4 maisons. 

lundi 30 octobre 2017

183. Une pièce montée

Ma cent-quatre-vingt-troisième lecture est en fait une relecture d'un roman de Blandine Le Callet : 



Voici le synopsis : "La pièce montée arrive, sur un plateau immense porté par deux serveurs. Vincent voit osciller au rythme de leur marche cette tour de Babel en choux à la crème, surmontée du traditionnel couple de mariés. Il se dit: C'est moi, ce petit bonhomme, tout en haut. C'est moi. Il se demande qui a pu inventer un gâteau aussi ridicule. Cette pyramide grotesque ponctuée de petits grains de sucre argentés, de feuilles de pain azyme vert pistache et de roses en pâte d'amandes, cette monstruosité pâtissière sur son socle de nougatine. Et ce couple de mariés perché au sommet, qu'est-ce qu'il symbolise, au juste ?"

J'ai aimé cette relecture ... j'ai savouré la révolte de la petite fille sage, la "démence" du curé, l'hypocrisie de la fiancée, les doutes du fiancé, les rancunes tenaces d'une famille, la méchanceté douceâtre de certaines personnes, l'amour qui se révèle entre certaines personnes et l'affection sincère qui révèle le côté le plus humain et le plus doux de certains personnages. 


A lire avant un repas de famille !

PS : cette lecture compte pour le challenge des couvertures, al coupe des 4 maisons 

vendredi 27 octobre 2017

182. Culottées

Ma cent-quatre-vingt-deuxième lecture est la bande dessinée de Pénélope Bagieu :
Voici le synopsis : "Quinze récits mettant en scène le combat de femmes d'origines et d'époques diverses, qui bravèrent les normes sociales de leur temps : Margaret, une actrice hollywoodienne, Agnodice, une gynécologue de l'Antiquité grecque qui se fit passer pour un homme afin d'exercer sa profession, Lozen, une guerrière et chamane apache, etc."

Cela faisait quelques mois que j'avais envie de lire ce premier tome et je suis ravie de l'avoir fait. Un véritable coup de coeur ! J'ai dévoré cet album (avec u petit fond de musique classique pour me créer une bulle de tranquillité) en admirant autant l'écriture que le graphisme ! Et puis, comment ne pas être émerveillée par le destin de ces femmes si courageuses !

A lire absolument !

jeudi 26 octobre 2017

181. Coeur cookie

Ma cent-quatre-vingt-et-unième lecture est le tome 6 des "Filles au chocolat" de Cathy Cassidy : 

Voici le synopsis : "Jake vient juste de découvrir que son père a longtemps mené une double vie et qu’il a quatre demi-sœurs cachées : Honey, Summer, Skye et Coco. Déjà bouleversé par cette nouvelle, il voit en plus son quotidien à Londres avec sa mère tourner au cauchemar. Et il n’a nulle part où se réfugier. À part peut-être chez ses demi-sœurs dans le Somerset ? Mais il ne connaît rien de cette nouvelle famille… Est-ce qu’il y sera le bienvenu ? D’autant qu’il arrive en plein milieu du tournage d’une émission de télé-réalité…"

On retrouve les personnages des tomes précédents mais avec un regard extérieur, celui d'un demi-frère qui découvre cette attachante famille recomposée. L'ambiance bohème est agréable même si les problématiques abordées restent très adolescentes. Un peu trop à mon goût. 
Cela dit, ce fut une lecture agréable. 

A lire avec un bon chocolat chaud !

Cette lecture compte pour le challenge des couvertures, le challenge des chiffres et la coupe des 4 maisons.

mardi 24 octobre 2017

180. La secte des égoïstes

Ma cent-quatre-vingtième lecture est un roman audio de d'Eric-Emmanuel Schmitt : 

Voici le synopsis : "A la Bibliothèque nationale, un chercheur découvre la trace d'un inconnu, Gaspard Languenhaert, homme du XVIIIe siècle, qui soutint la philosophie " égoïste ". Selon lui, le monde extérieur n'a aucune réalité et la vie n'est qu'un songe. Intrigué, le chercheur part à la découverte d'éventuels documents. Mystérieusement, toutes les pistes tournent court. Conspiration ? Malédiction ? La logique devient folle, cette enquête l'emmène au fond de lui-même, emportant le lecteur avec lui dans des vertiges hallucinants."

Un roman qui me laisse mitigée ... l'argumentation de Gaspard pour prouver qu'il est Dieu m'a bien plu mais j'ai trouvé que l'histoire se trainait en longueur et la fin m'a même déçue.  Bref, si la rhétorique de la philosophie égoïste m'a plu, je reste dubitative quant à l'intrigue et surtout par rapport au titre (attention, spoiler : il n'y a pas de secte ! ou pas vraiment !)

Cela dit, cette lecture compte tout de même pour la coupe des 4 maisons, le challenge des chiffres, le challenge des couvertures !

vendredi 20 octobre 2017

179. Crash

Ma cent-soixante-dix-neuvième lecture est le tome 9 de la saga CHERUB de Robert Muchamore : 
Voici le synopsis : "L'agence Cherub déclenche une enquête à la suite d'une catastrophe aérienne au cours de laquelle ont péri plusieurs membres de la famille de Mac, l'ancien directeur du campus."

J'ai dévoré cet épisode qui met à l'honneur l'évolution des personnages :  Lauren  qui brille dans ses qualité d'agent tandis que James gagne en maturité. Un épisode intéressant, qui prend le contrepied de certains préjugés et qui aborde des sujets graves (les violences domestiques, le deuil ...). 
Encore une fois, cet épisode donne une piètre image du système éducatif anglais (les collèges ressemblent à des zoos ou à des jungles où règnent l'insécurité et la violence). 

A ne pas lire avant de prendre l'avion !

PS : cette lecture compte pour le challenge des couvertures, le challenge ultime young adult et la coupe des 4 maisons. 

mercredi 18 octobre 2017

178. Le magasin des suicides

Ma cent-soixante-dix-huitième lecture est une bande-dessinée de Ka, Collardey et Teulé : 
Voici le synopsis : "Depuis dix générations, la célèbre maison Tuvache vend des kits suicide pour clients désespérés. La petite boutique familiale prospère dans la tristesse et l’humeur sombre jusqu’au jour abominable où
surgit un adversaire impitoyable, la joie de vivre, en la personne d’Alan, fils cadet et éternel optimiste. Pas facile de trouver sa place en famille ! Et puis, c’est mauvais pour les affaires !"

J'ai lu le livre, j'ai vu le film et voilà, j'ai lu l'adaptation en BD... Une lecture agréable mais sans plus, j'ai mille fois préféré le roman et même le film !
 J'ai tout de même bien aimé le contraste entre la grisaille du monde de cette histoire et les couleurs de l'univers d'Allan. Ce que j'ai apprécié, c'est l'accent mis sur le personnage du père qui est vraiment au coeur de ce récit !

Cette lecture compte pour le challenge des couverture et le bingo littéraire de l'été. 

mardi 17 octobre 2017

177. Ta deuxième vie commence quand tu comprends que tu n'en as qu'une

Ma cent-soixante-dix-septième lecture est un roman de Raphaëlle Giordano : 
    Voici le synopsis : "Tout à la fois roman et livre de développement personnel, suivez Camille sur le chemin de la vie de ses rêves. Débordée par son travail, son couple et son rôle de mère, la trentenaire a perdu sa joie de vivre, mais une rencontre va tout changer... Dans la lignée des livres de Laurent Gounelle, un parcours initiatique touchant, mais aussi un inspirant coaching riche en techniques créatives. Comme Camille, apprenez à enchanter votre vie !" 

   Je dois avouer que j'ai choisi ce roman à cause de la longueur de son titre, car c'était un item du bingo littéraire de l'automne (ici).  Et puis, la couverture m'a plu. 
Je dois dire que c'est une lecture plaisir, une sorte de roman feel-good qui ressemble beaucoup à un manuel de développement personnel puisque l'essentiel de l'histoire se concentre sur justement une méthode de développement personnel afin de diriger sa vie vers le bonheur.  Bref, une petite bouffée d'oxygène et d'ondes positives !

A lire en cas de déprime !

Cette lecture compte pour le challenge des couverture, les douze thème de 2017, la coupe des 4 maisons et bien sûr le bingo littéraire de l'automne.